posts du 6 juillet, 2008


phareland – la lettre N° 54 – Juillet 2008 – Penmarc’h Eckmuhl phare raz de sein beg ar raz ouessant molène plogoff audierne île

lettre.jpg

eckmuhl.jpg

Phareland, l’éditorial :

« Les passions sont ainsi faites, peut-être, qu’elles périssent dès qu’elles n’ont plus à attendre. » – Emile-Auguste Chartier, dit Alain – [ Propos de littérature (1934) ]

La passion et la contrainte n’ont pas, ou peu, de points commun.

Lorsque la passion devient une obligation, elle est subie, le passionné devient alors esclave. Depuis octobre 2005, ALAIN partage avec nous, pour les plus fidèles, ce rendez-vous mensuel.

Quelques 54 numéros plus loin, la lettre s’arrête.

Alain ne connaitra plus cet instant éphèmère de l’envoi par Mailociraptor de la nouvelle LDP.

Ce soir sera la dernière. L’ultime.

Certes, ce n’est pas sans tristesse que l’on peut ainsi mettre fin à une telle aventure. Mais depuis quelques mois, l’envie de faire autre chose que de tapoter sur le clavier de son ordinateur s’est fait entendre. Après maintes réflexions, sa décision est définitive. La lourdeur de la rédaction de cette lettre, sa gestion, devenaient une contrainte quasi quotidienne.

Alors, il faut savoir aussi s’arrêter. Cette sensation l’habite depuis de longs mois. Alain a bien cru lors du dernier trimestre 2007 retrouver un second souffle pour la lettre. De douces intentions féminines se proposaient de l’aider dans cette tache. Aucune finalement se concrétisera réellement, Alain n’en veux à personne, tant il sait combien l’investissement est fort …

Depuis quelques années, Phareland est hébergé sur un serveur pro, ce qui donne à Alain la possibilité de suivre la fréquentation du site. Loin de lui l’idée de faire la course à l’audimat. Alain n’a jamais fait de cette lettre un rendez-vous avec la popularité, l’envie d’être lu. Mais tout de même.

Alain sait depuis longtemps combien d’entre nous lisent le dossier, la page des visiteurs,etc … Et cela restera toujours une énigme pour lui. Car la logique voudrait qu’Alain reçoive plus de demandes de résiliations d’abonnement à la Lettre.

Alain ne sait pas ce qu’il en est pour nous, mais moi je me désabonne à ce qui ne m’intéresse pas … Alors, statistiques erronées ou indifférence ? Alain nous laisse le choix, le sien est déjà fait !

Et maintenant, que vont ses rubriques devenir ? Alain ne sait pas encore sous quelle forme, mais une partie des rubriques de la lettre continueront à exister.

La rubrique des timbres de Daniel, tant que son auteur continuera à « alimenter » Phareland restera active. Elle trouvera très rapidement sa place directement sur le site.

Pour le reste, Alain est en phase de réflexion … La contrainte de la périodicité disparue, Alain espère tout de même alimenter Phareland par de plus nombreuses nouveautés. L’option la plus pessimiste serait de laisser Phareland en l’état en ligne, le laisser en l’état. Pourquoi pas ? Quelques certitudes, ou quasi-certitudes : la rubrique des Internautes disparait (trop lourde à gérer, apparemment nous ne sommes vraiment pas coopératifs ! ), tout comme les bonus de la lettre : cela n’a rien à voir et la rubrique musicale.

Et l’éditorial aussi.

Alain nous promet une rubrique « vu sur le web » sur le site. Mais probablement pas avant septembre au mieux. Bref, la fin de la Lettre peut être la première étape de la fin du site, tout comme simplement une branche qui cesse pour laisser un peu l’autre exister …

La fin d’une histoire est toujours un peu triste. Certains Pharelandais regretteront ce modeste rendez-vous mensuel.

Alain gardera dans un coin de son ordinateur, la liste de tous les abonnés. Il nous écrira peut être épisodiquement.

En attendant, il nous reste une lettre à découvrir. Bonne lecture.


eckmuhl.jpg

3dmail.gif
alain@phareland.com

 

Le site: http://www.phareland.com/

 

 

Londres, vue par les 4° euro |
mariagechflo |
CHAMBRES d'HOTES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | divagations du coq et du ta...
| BOULBY & MOULFY IN NZ 2...
| 19.000 km plus tard