posts de mars 2011


Télégraphie sans fil – poste tsf de la Pointe du Raz – Sémaphore – RADIOMARITIME – transmission sans fil – radiotélégraphie – accus à galènes – Maurice Jeance – Victor Colin – Berthelé – John USHANT de KELLER – Ushant Island – Marine – communication – vhf – snsm – Radio Conquet – Radio Ouessant – talkie Walkie –

Télégraphie sans fil - poste tsf de la Pointe du Raz - Sémaphore - RADIOMARITIME - transmission sans fil - radiotélégraphie - accus à galènes - Maurice Jeance - Victor Colin - Berthelé - John USHANT de KELLER - Ushant Island - Marine - communication - vhf - snsm - Radio Conquet - Radio Ouessant - talkie Walkie -  dans Beg-Ar-Raz

À sa création en 1806, le Sémaphore (du grec sema : signe et phoros : qui porte) était un poste de guet établi sur la côte, chargé de surveiller les approches maritimes et de signaler par signaux optiques toute activité ennemie.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, les sémaphores sont avec leur capacité télégraphique conçus comme un canal de communication, le seul pour l’époque en tout point de la côte entre les navires et la terre, notamment les armateurs.

Les sémaphores étaient des bureaux télégraphiques à part entière.

L’aspect de surveillance complète ce rôle central : « Chaque poste sémaphorique est un œil – et un œil vigilant – ouvert sur la mer pour voir tout ce qui s’y passe. »…
 dans Coup de Coeur

 dans Pointe du Raz

Mécanicien [Poste TSF de la Pointe du Raz]

Famille (Sémaphore de la Pointe du Raz)

La Pointe du Raz à l’heure de la TSF

Il y a cent ans, les lieutenants de vaisseau Maurice Jeance et Victor Colin transmettaient sur les ondes depuis la Pointe du Raz le chant des fusillers-marins et un solo de trompette.
La première liaison radio était établie du bout du monde jusqu’à la
Tour Eiffel distante de 500 kilomètres.

C’est pour marquer cet événement que « les amis de la radio » ont installé leurs émetteurs-récepteurs et leurs antennes à la Pointe du Raz le samedi 2 août 2008.

En quelques heures, la Suisse, l’Italie, la Haute Savoie répondent aux messages lancés ; Paris répond qu’à la capitale ils ont du gros temps. Qui sont ces opérateurs radios ?
Ce sont des passionnés, bien souvent retraités de la marine nationale ou de l’armée où ils exerçaient cette spécialité, regroupés au sein d’une association « les amis de la radio » ; car n’est pas radio-amateur qui veut, et une autorisation officielle est obligatoire pour exercer cette pratique.

C’est en connaisseur, que Maurice Lemaitre, maire de Plogoff, qui dans sa jeunesse fut guetteur sémaphorique, à la Pointe du Raz notamment, s’adresse à eux :
Il rend hommage aux pionniers et félicite tous ceux qui nonobstant les progrès techniques perpétuent cette tradition, formant autour de la terre, une chaîne humaine de solidarité et de fraternité. A notre époque où tout va si vite, tout ceci pourrait paraître désuet, mais il n’en est rien tant les accros de la radio savent vous transporter dans leur univers avec
passion.

Ce 2 août 2008, la magie s’est opérée à la Pointe du Raz, plongée dans le monde
de la radio qui grésille et crachote à souhait et laisse entendre la voie d’un autre
« fondu de radio », cette fois, à l’autre bout du monde…

Londres, vue par les 4° euro |
mariagechflo |
CHAMBRES d'HOTES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | divagations du coq et du ta...
| BOULBY & MOULFY IN NZ 2...
| 19.000 km plus tard